Posts Tagged ‘couronnes’

Hommage à Julienne Aras

février 25, 2013

Julienne Aras,  1920-2013

Née à Bruxelles et montréalaise d’adoption, Madame Aras pratiquait le métier de modiste avec grand art.

En 1997, j’ai eu le privilège de faire un apprentissage auprès d’elle. Elle m’a enseigné le plus difficile et le plus beau : l’équilibre, la légèreté, la patience et le travail. Pas de tape à l’oeil, pas de camouflage. Madame Aras réussissait à faire tenir un panache de biche sur un tout petit bibi de feutre… elle m’impressionnait.

Ses chapeaux, couronnes, bonnets, bibis, turbans… étaient d’un équilibre parfait.

Vous souvenez-vous  du chapeau de Franfreluche? De ceux du ballet Casse-Noisette?

Inlassablement, cette grande dame du chapeau s’est activé du côté du théâtre, de la danse et du cinéma. De 1957 à 2003, elle a coiffé les comédiens, comédiennes, danseurs et danseuses, acteurs et actrices du Québec.

Merci pour tout Madame JULIENNE ARAS.

Chapeau bas!

Lucie Grégoire

chapeauf_2

Julienne Aras – Production : Ivanov – Compagnie Jean-Duceppe – 1993
Photo : Raymond Sauvé

Publicités

Visite de l’exposition Hats : an anthology by Stephen Jones à New York

mars 18, 2012

Passionnées et passionnés de chapeaux, si vous passez par New York avant le 15 avril, l’exposition Hats : an anthology by Stephen Jones est un incontournable.

Cette anthologie du chapeau est une collaboration entre le Victoria & Albert Museum et le modiste londonien Stephen Jones. Conçue pour démontrer l’importance du chapeau comme accessoire ayant le pouvoir instantané de transmettre un message d’autorité, d’affiliation, d’individualité, de bienséance, de rébellion et de style, cette exposition souligne les cultures, les sociétés et les religions.

J’y étais la semaine dernière et j’ai apprécié ce petit bijou d’exposition.

Choisis par Stephen Jones, les couvre-chefs sont classés par thème : le monde naturel, l’histoire, l’exotisme et le modernisme. On les retrouve sous toutes les formes datant de 1650 à 2011 : chapeaux à fleurs et à plumes, coiffes, toques, casquettes, bibis, turbans, bérets et couronnes  majoritairement d’Europe, mais aussi du Japon, d’Inde et des États-Unis.

Parmi les curiosités remarquables et amusantes :

– une superbe valise datée de 1960 servant à la présentation de feutres non formé,s divisée par compartiments pour les cônes, les capelines et les rubans. Ces matériaux étaient ainsi présentés à la Reine mère Élizabeth, reine d’Angleterre ;

– une autre boîte à chapeau faite de cuir et en forme de chapeau datant de 1650, accompagné de son chapeau de feutre ;

– le masque de Dark Vador, personnage central de la série Star Wars ;

– la perruque d’Andy Warhol ;

– le célèbre chapeau en forme de chaussure de Schiaparelli.

Mes coups de coeur… plein plein… mais bon, en voici quelques uns :

– le bibi de Stephen Jones Pas de deux créé à Londres en 1982 fait de brocart de soie et velours ;

– le chapeau d’Edwina Ibbotson Flower garden créé à Londres en 2009 fait d’organdi, de soie et de plumes ;

– un chapeau de Joi Rae créé au Japon en 1997 fait de laine feutrée et garni de broches de feutre ;

–  la palette du peintre représentée par Stephen Jones pour Christian Dior haute couture 2007/2008, inspirée par Gruau.

Stephen Jones pour Christian Dior Haute couture 2007/2008, inspirée par Gruau

Stephen Jones pour Christian Dior haute couture 2007/2008

Stephen Jones annonce sur son site Internet que cette exposition sera présentée à Boston de septembre 2012 jusqu’en janvier 2013. Si vous passez dans les environs, ce petit bijou d’exposition est à ne pas manquer.